RAPPORT D’ACTIVITÉ 2015

Monde & France

La croissance du Produit intérieur brut a atteint 1,1% en France en 2015, après s’être établie au quatrième trimestre à 0,2%. Ce chiffre, conforme aux dernières prévisions du gouvernement, est le plus haut niveau atteint depuis quatre ans. Il est cependant inférieur à celui de la zone euro, qui devrait atteindre 1,5% en 2015.

L’activité a « progressé de 0,2% au dernier trimestre de 2015, malgré les conséquences inévitables des attentats » du 13 novembre. Dans le détail, les dépenses de consommation des ménages, qui contribuent traditionnellement à la solidité de l’activité, ont augmenté de 1,4% en 2015. Les investissements des entreprises, moteur attendu d’une reprise économique durable, ont pour leur part progressé de 2% par rapport à 2014.

Les exportations ont quant à elles bondi de 5,9% en 2015, alors que les importations ont augmenté de 6,1%. De fait, le solde extérieur contribue encore négativement à la croissance en 2015.

Aquitaine

En  décembre,  la  conjoncture  aquitaine  est  restée  positive et  a  conservé la  tendance  haussière  de novembre. La  production  industrielle  s’est  raffermie,  hormis  sur  le  segment  de  la  construction  aéronautique.  Sur  le  front des  échanges,  intérieur comme  extérieur,  la  demande  se stabilise consolidant des carnets de commandes jugés corrects.

Les  perspectives  ressortent  favorablement  orientées,  y  compris  désormais en  termes d’emplois.

Plus spécifiquement, on a observé que le secteur des denrées alimentaires et de boissons poursuit sa  croissance, confirmant  ainsi  la tendance favorable enregistrée depuis plusieurs mois. La demande globale, pénalisée par l’export, se stabilise sur la période. Les évolutions des prix des matières premières sont contrastées (hausse du prix du lait, du cacao, de certains fruits,  tandis  que  celui  du  porc  fléchit)  et sont  difficilement  répercutées  dans  les  prix  de sortie.

Le secteur des Équipements électriques électroniques, informatiques et autres machines enregistre une  légère progression accompagnée d’une demande supérieure à celle de l’an passé. Les carnets se sont reconstitués, le marché export y contribue.

Dans le secteur des Matériels de Transports, l’activité marque un palier après les progrès de novembre. Le contraste perdure dans l’aéronautique, entre des carnets de commandes au plus haut pour les grands donneurs d’ordres et des cadences en baisse dans les ateliers des équipementiers et sous-traitants. Le nautisme et les équipementiers automobiles relèvent également leur volume de production.

Concernant les Autres produits industriels, la faiblesse de l’activité pharmaceutique et le repli dans la métallurgie ont bloqué le redressement de la production observé dans les autres produits industriels. La demande globale est plus soutenue, notamment sur les marchés intérieurs. Les prix matière sont à la hausse, particulièrement ceux du bois. L’emploi reste précaire.

Le secteur des Services Marchands connait une progression de l’activité en décembre. La demande reste forte dans l’hôtellerie et le travail temporaire grâce à une météo plus clémente. Globalement, les prix évoluent plutôt à la baisse ; les trésoreries restent jugées confortables ; les effectifs sont maintenus et des recrutements ont lieu dans certaines branches.

Grâce à des conditions météorologiques clémentes, le secteur du bâtiment a repris quelques couleurs avec un quatrième trimestre plus dynamique que le troisième et que l’année précédente. L’activité du second œuvre et des travaux publics marquent en revanche un palier.

Les effectifs, notamment intérimaires, ont payé un lourd tribut à la morosité observée jusqu’alors. À fin 2015, les carnets de commandes se reconstituent, plus particulièrement dans le gros œuvre. La demande privée est estimée correcte tandis que les entrepreneurs pâtissent de la faiblesse de la demande publique.

Au cours du quatrième trimestre, le climat conjoncturel dans le commerce de gros reste sous pression. Dans toutes les spécialités, la demande manque de vigueur : dans un contexte de hauts rendements agricoles mondiaux, le négoce de céréales doit gérer l’impact conjugué de la baisse de la demande chinoise et la perte de compétitivité du bioéthanol en période de chute du prix du pétrole ; les stocks se chargent et les cours baissent.

Emploi

Fin décembre 2015, en Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, le nombre de demandeurs d’emploi s’établit à 305 441. Ce nombre augmente de 0,1 % sur un mois (soit 178 personnes), de 1,7 % sur trois mois et de 2,3 % sur un an. En France métropolitaine, ce nombre augmente de 0,4 % sur un mois, de 1,2 % sur trois mois et de 2,6 % sur un an.

En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, en décembre 2015, le nombre de demandeurs d’emploi diminue de 0,9 % pour les moins de 25 ans (–0,7 % sur trois mois et –5,8 % sur un an), progresse de 0,2 % pour ceux âgés de 25 à 49 ans ( 2,0 % sur trois mois et 2,0 % sur un an) et de 0,4 % pour ceux âgés de 50 ans ou plus ( 2,6 % sur trois mois et 8,4 % sur un an).

Fin décembre 2015, en Gironde, le nombre de demandeurs d’emploi s’établit à 91 683. Ce nombre augmente de 0,8% sur un mois (soit 683 personnes), de 3,3 % sur trois mois et de 3,7 % sur un an. En Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, ce nombre augmente de 0,1 % sur un mois, de 1,7 % sur trois mois et de 2,3 % sur un an. En Gironde, le nombre de demandeurs d’emploi.

 

A/ L’ACTION POUR LE DÉVELOPPEMENT DU MEDEF GIRONDE

  1. 1.  Les entreprises adhérentes

La tendance constatée les années précédentes s’est confirmée, avec un taux de renouvellement de cotisations  soutenu qui traduit le bon niveau atteint par le MEDEF Gironde, pour la fidélisation de ses adhérents.

106 nouvelles entreprises ont adhéré au MEDEF Gironde en 2015 pour un montant de 51 033€.

Le premier motif exprimé pour l’adhésion est à 58% pour le réseau (réunions, échanges), puis à 24% pour l’information & les services.  A noter que 33% des nouveaux adhérents ont connu le MEDEF par nos propres adhérents (effet « réseau », incitation à nous contacter) et 14% via le site internet.

Parmi les adhérents, cette année, 22 entreprises ont cessé leur activité et 72 ont démissionné pour des raisons économiques, de modifications de leur structure (changement de dirigeant, rachat, décision du siège) et manque de disponibilité pour participer.

2. Les syndicats professionnels

26 fédérations professionnelles départementales ou régionales sont adhérentes du MEDEF Gironde, dont les 6 membres fondateurs de notre organisation interprofessionnelle.

Au 31 décembre 2015, le MEDEF Gironde comptait 1048 adhérents en faisant le cumul des entreprises, des lauréats du Réseau Entreprendre Aquitaine et des fédérations.

Le MEDEF Gironde, avec les 26 fédérations professionnelles départementales ou régionales adhérentes, représente plus de 12 00 entreprises, soit 70% des entreprises du secteur marchand du département.

 

B/ LE SERVICE ÉCONOMIQUE DU MEDEF GIRONDE 

Note de conjoncture

Une note de conjoncture est régulièrement via la newsletter du MEDEF Gironde avec pour objectif de dresser un point conjoncturel économique transversal sur la France et l’Aquitaine associé à un chapitre sur l’emploi.

A noter qu’en 2015, 6 newsletters ont été envoyées aux adhérents du MEDEF Gironde.

C/ LES MANDATS DES ENTREPRENEURS

1. L’activité prud’homale 2015

– 1971 rendez-vous et interventions juridiques ;
– 215 remplacements de conseillers dans l’activité juridictionnelle ;
– 11 réunions d’information des conseillers prud’hommes ;
– 7 journées de formation pour les titulaires et 1 demi-journée de formation ;
– 2 réunions d’avocats.

2 .Élections au Tribunal de Commerce  de Bordeaux

Les élections au Tribunal de Commerce de Bordeaux se sont déroulées par correspondance  le 14 octobre 2015.

14 sièges étaient vacants, dont 6 nouveaux à pourvoir.

Une réunion d’information sur le mandat consulaire a été organisée le 9 avril à l’intention des chefs d’entreprise intéressés.

Le comité d’audition qui s’est réuni le 1er juillet a reçu 8 candidats et en a retenu 6.

Le MEDEF Gironde et la CGPME ont présenté une liste commune de 14 candidats.

Les 14 candidats présentés par le MEDEF Gironde et la CGPME ont tous été élus au premier tour.

Parmi ces 14 candidats, 6 nouveaux juges ont été élus pour deux ans

Ce sont :

– Sébastien COIFFARD, 37 ans, gérant de la Société TECNIQUE ASSISTANCE BUREAUTIQUE ;
Mathieu COLDEFY, 37 ans, directeur général de la Société AQUITAINE PATRIMOINE ;
Cyrille DESAIZE, 42 ans, gérant de la Société MARINE ;
Philippe ENJELVIN, 57 ans, directeur des ressources humaines de la Société STELIA AEROSPACE ;
Gérard LARTIGAU, 60 ans, gérant de la Société AQUITAINE ARCACHON AMENAGEMENTS DEMENAGEMENTS ;
Valérie ODILE, 52 ans, gérante de la société VAL.

A l’issue de leur élection, au cours d’une journée, divers intervenants leur ont présenté la juridiction, les aspects procéduraux  devant le tribunal de commerce, le contentieux, la médiation judiciaire, la prévention des difficultés de l’entreprise (mandat ad hoc et conciliation), les procédures collectives.

D/ L’INFORMATION PATRONALE DES ADHERENTS

1. Suivi contentieux et précontentieux des entreprises en Droit social

Au cours de l’année 2015, le service juridique « Social » a enregistré 7042 appels et rendez-vous, dont 1971 appels et rendez-vous liés à des contentieux prud’hommes.

2. Consultations en droit des affaires.

Au cours de l’année 2015, le service juridique « Droit des Affaires » a enregistré plus de 580 appels, a répondu à plus de 230 questions et a assuré 19 rendez-vous.

3. Réunions d’informations à l’attention des adhérents

a) les Matinées du Droit Social (MDS)

Au cours de l’année 2015, huit réunions ont été programmées dans le cadre des Matinées du Droit Social :

– « La modification du contrat de travail » (le 13 janvier 2015) animée par Géraldine DUQESNE- société Axcess by Deloitte, Maître Aurèlie EPROM et  Maître Jean François BOULET du cabinet Boulet- Lamberti –Bebon.

L’évolution de l’activité et les adaptations nécessaires de l’entreprise à son environnement impliquent de faire évoluer le contrat de travail en envisageant des modifications, plus ou moins délicates à mettre en œuvre.

Cette réunion a été l’occasion d’aborder ces différentes modifications ainsi que leurs conséquences, sous l’angle de :

– La modification des quatre piliers contractuels :

-> Modification géographique ;

-> Modification du temps de travail : organisation du temps (nuit/jour, horaires, …) ;

-> Modification des fonctions ;

-> Modification de la rémunération ;

– Les modifications indirectes :

-> Comment une modification à priori valable entraîne un impact litigieux : changement de lieu de travail entraînant un changement de salaire; changement d’horaire entraînant un changement de salaire, etc…

– Les modifications pour motif économique ;

– Les ruptures consécutives à un litige relatif à une modification contractuelle :

-> A l’initiative de l’employeur : choix du terrain (disciplinaire ou non…) ;

-> A l’initiative du salarié : résiliation, prise d’acte de la rupture.

 – « Le compte personnel de prévention de la pénibilité du salarié (CPPP) » (le 03 février 2015) animée par Maître Albane ROZIERE-BERNARD et Maître Audrey FRECHET avocats département social du cabinet FIDAL.

Depuis le 1er janvier 2015, tout salarié exposé à un ou plusieurs risques rendant obligatoire la tenue d’une fiche de prévention bénéficie jusqu’à sa retraite d’un compte de prévention de la pénibilité.

Ce compte personnel  doit permettre au salarié de suivre une formation afin de se réorienter, ou de passer à temps partiel avec maintien de sa rémunération, voire de partir à la retraite plus tôt.

Pour ce faire, le Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité est alimenté chaque année en points, sur  déclaration de l’employeur portant sur les risques auxquels ont été exposés ses salariés. Tout manquement de l’employeur peut engager sa responsabilité.

Face à cette nouvelle obligation, cette réunion a posé les contours de cette règlementation, à savoir:

– Les modalités de mise en place effective du CPPP du salarié (calendrier, démarche diagnostique,…) ;

– Les utilisations possibles des points comptabilisés sur le CPPP et les répercussions dans l’entreprise ;

– Les sanctions éventuelles pour l’employeur.

– « De l’usage raisonnable d’internet par les salariés ou comment prévenir et traiter les abus » (le 17 mars 2015) animée par Maître Vimala DE MALET et Maître Jérôme DUFFOUR avocats département social cabinet LEXCO.

Les TIC sont aujourd’hui indispensables et présentes partout. Cependant, elles font bouger les limites des sphères professionnelle et personnelle.

L’employeur se trouve en conséquence confronter à de nouvelles problématiques s’agissant de contrôler l’usage que ses salariés font d’internet sur leur lieu de travail. Quels moyens de régulation peut-il mettre en place, où s’arrête le respect de la vie privée du salarié sur son lieu de travail, ou encore comment réagir en cas d’abus ont été autant de questions abordées lors de cette rencontre.

– « La généralisation de la couverture santé complémentaire: les nouvelles obligations initiées par l’Accord National Interprofessionnel (A.N.I) du 11 janvier 2013» (le 14 avril 2015) animée par Christian BESSE, Agent Général Générali Assurances et Nicolas ESCOUBES, Responsable Régional Générali Vie.

La loi du 14 juin 2013 a rendu obligatoire l’assurance complémentaire santé des salariés à compter du 1er janvier 2016. Cette réunion a été l’occasion de rappeler les niveaux minimaux de garanties et les niveaux de prise en charge des cotisations par l’employeur.

Mais aussi d’inciter les employeurs à se préparer à cette échéance, en leur rappelant qu’ils leur appartenaient de vérifier s’ils étaient déjà couverts par un accord de branche et de vérifier si les garanties instaurées par la branche étaient suffisantes vis-à-vis des exigences légales.

– « Rémunération : les avantages en nature » (Le  09 juin 2015) animée par Maître Ophélie LAZARRO cabinet PwC société d’avocats.

L’avantage en nature est une forme de rémunération spécifique. En qualité de salaire, les avantages en nature contrairement aux frais professionnels sont soumis à cotisations sociales. Parfois, il est délicat de distinguer ce qui relève de l’avantage en nature ou des frais professionnels.

A l’occasion de cette réunion, nous avons donc abordé la nature et le régime juridique de l’avantage en nature, mais aussi la notion de valorisation et d’évaluation de l’avantage en nature, selon le droit du travail et le droit de la sécurité sociale. Il a également été question de la suppression de l’avantage en nature : supprimer un véhicule de fonction, un logement, quelle procédure respecter. Enfin, nous avons abordé les enjeux attachés à la notion d’avantages en nature en cas de contrôle URSSAF.

– « La loi sur le dialogue social : Quels changements ? » (les 23 et 30 novembre 2015) animée par Maître Marie GIRINON,  avocat du département droit social –Cabinet FIDAL

La loi n° 2015-994 du 17 Août 2015, dite  loi «Rebsamen» a introduit de nombreux changements en droit social. Afin de les étudier au mieux, deux rencontres ont été programmées.

Les changements dans la conduite des instances représentatives du personnel ont été abordés lors de la 1ère rencontre du 23 novembre 2015 :

– La parité dans les élections professionnelles ;

– Les nouveaux droits des représentants salariés ;

– La délégation unique du personnel « nouvelle formule » ;

– Le regroupement des institutions représentatives du personnel dans les entreprises d’au moins 300 salariés ;

– La répartition des compétences CCE – comités d’établissement / CHCSCT – instance de coordination ;

– Le regroupement des consultations du comité d’entreprise :

            – La limitation des effets de seuil au niveau du comité d’entreprise ;

            – Les réunions communes des instances.

Le 30 novembre, en présence de Maitre Albane ROZIERE-BERNARD, il a été question plus particulièrement :

– Des mesures relatives à la négociation collective : le regroupement des négociations obligatoires, et la négociation collective dans les entreprises dépourvues de délégués syndicaux ;

– Des mesures relatives à la santé : Le reclassement en cas d’inaptitude professionnelle ou encore la prévention de la pénibilité ;

– Des commissions paritaires et régionales interprofessionnelles ;

– Du recours à la visioconférence : sa place dans la conduite des IRP.

– « Vraie ou fausse sous-traitance : le risque de prêt de main d’œuvre illicite » (le 08 Décembre 2015) animée par Maitre Audrey FRECHET et Maitre Michel COICAUD – Avocats  Cabinet FIDAL

Compte tenu des risques que représentent aujourd’hui les opérations de sous-traitance, ont été évoquées les questions essentielles suivantes :

– Comment distinguer une opération de sous-traitance d’un prêt de main d’œuvre à but lucratif ?

– Quelles sont les obligations du donneur d’ordre ?

– Quelles précautions prendre pour limiter les risques de requalification de l’opération ?

– Quelles sont les sanctions encourues ?

b) Formation « Sécurité au travail »

Des formations d’une journée, organisées en partenariat avec la CARSAT Aquitaine ayant pour but de renforcer les connaissances des dirigeants et des cadres en charge de responsabilité en matière de prévention et de réglementation de la sécurité au travail, ont réuni en 2015, 56 participants sur les thèmes suivants :

Eléments de base d’une politique de prévention ;

L’accident du travail ;

La prévention des troubles musculo-squelettiques ;

La prévention des risques psycho-sociaux ;

c) Les petits déjeuners droit des affaires

Au cours de l’année 2015, 14 réunions, soit des petits déjeuners soit des Jeudi Droit des Affaires ont été programmées.

Les thèmes traités ont été les suivants :

Comment optimiser le revenu et la fiscalité du dirigeant ?

Thomas FONDEVILA, Expert-comptable ERECA Pluriel et Olivier DUPONT Conseil en protection sociale ont présenté les différentes formes de rémunération : salaire, dividendes, protection sociale, immobilier d’entreprise, la fiscalité associée à chacune et l’impact des choix.

La facture : aperçu des nouveaux enjeux en droit économique et en droit fiscal.

Maîtres François FRASSATI et Sophie BRENIERE, Avocats au sein du Cabinet FIDAL ont d’abord  rappelé les mentions devant obligatoirement figurer sur la facture, les modifications introduites par la loi Hamon du 17 mars 2014 ainsi que les règles de facturation issues de la Directive 2010/45/UE du 13 juillet 2010 et applicables  depuis le 1er janvier 2013.Ils ont ensuite fait un point de synthèse de ce sujet en droit économique et en droit fiscal.

Les nouveaux pouvoirs de contrôle et de sanction de l’administration (DGCCRF /DIRECCTE) : connaître les nouveaux risques pour mieux y faire face.

Maîtres Sandra DORIZON et Romain BOURGADE, Avocats  Cabinet DS Avocats ont présenté le champ d’application des nouvelles sanctions administratives issues de la loi HAMON dans les relations entre professionnels et dans les relations entre professionnel et consommateur, le déroulement de l’enquête, de l’établissement du procès-verbal à l’exécution de la sanction, les voies et moyens de recours.

La holding animatrice : où en sommes-nous ?

Maîtres Thierry BELLEME et Marion CHARAUDEAU Avocats Cabinet FIDAL après avoir rappelé tout l’intérêt fiscal du statut de holding animatrice de son groupe, ont fait le point sur des zones à risque au regard des dernières positions exprimées par l’administration fiscale et le juge de l’impôt, des bonnes ou mauvaises pratiques en matière de conventions d’ « animation » et de prestations intragroupe.

Les dispositifs CIR et CICE : Opportunités et sécurisation

Maîtres Xavier SENNES et Louis Joseph de COINCY Avocats ont exposé les modalités d’application et de sécurisation du CIR et du CICE : dans quel cas et sous quelles conditions le recours au CIR et / ou au CICE est-il pertinent et optimisant  au plan fiscal et financier ? Quels sont les avantages réels et les contraintes organisationnelles ?

La holding dans la tourmente fiscale

Maîtres Arnaud CHEVRIE et Nicolas JOUCLA Avocats Cabinet LEXCO ont animé un petit déjeuner  à Arcachon  sur ce thème et ont abordé les questions suivantes :

Quelle actualité fiscale pour la holding animatrice ?quelles conséquences pour les groupes concernés ? Quels aménagements à mettre en œuvre pour sécuriser les schémas de groupe ?

Assemblées générales 2015 et actualités en droit des sociétés : ce que le dirigeant ne peut ignorer

Maîtres Suzie MAILLOT, Stéphanie WERSCHAVE et Anne-Christine WARNET Avocats de PwC société d’avocats ont présenté l’actualité juridique en matière de droit des sociétés ainsi que  l’actualité  et les points sensibles liés aux assemblées générales, le statut du dirigeant …

Actionnariat et ISF

Maîtres Arnaud CHEVRIER et Martin REGEASSE Avocats Cabinet LEXCO ont présenté les différentes mesures qui permettent d’exonérer totalement ou partiellement d’ISF la valeur des droits sociaux : (totalement) les biens professionnels, (partiellement) les engagements de conservation DUTREUILH, les conditions à remplir, le contentieux étant plus fréquent.

Transmissions d’entreprises et opérations immobilières : comment tenter de sécuriser ces contrats  face aux risques environnementaux ?

Maîtres Ghislain LOISEAU et Véronique FLORI Avocats Cabinet FIDAL ont présenté les risques environnementaux susceptibles de peser sur les transmissions d’entreprises (cessions, acquisitions de fonds de commerce, titres) et opérations immobilières (ventes, locations) risques constitués autour de deux axes majeurs : les non conformités et les pollutions. Ils ont attiré l’attention des participants sur les réflexes à avoir face aux risques environnementaux.

Anticiper et comprendre les réformes de la loi MACRON

Maîtres Philippe VANNI ; Sébastien PERONNE et Renaud FORNIER de SAVIGNAC Avocats Cabinet FIDAL ont présenté l’impact de ce nouveau texte légal dans ses déclinaisons économiques, fiscales et sociétales :

Cette réforme affecte notamment les réseaux de distribution, la négociation et la formalisation de la relation commerciale, le rôle de l’Autorité de la Concurrence, les relations des entreprises avec les consommateurs. ..

Négocier un bail commercial après la loi PINEL en matière de baux commerciaux

Maître Sébastien LEGRIX DE LA SALLE Avocat Cabinet DS Avocats a présenté de façon concrète les clauses des baux commerciaux à négocier en insistant tout particulièrement sur celles qui découlent directement de la loi PINEL : durée, loyer, clause d’indexation, charges, droit de préférence du locataire.

L’évolution du droit des sites et sols pollués : la loi ALUR à l’épreuve de la pratique

Maîtres Ghislain LOISEAU et Véronique FLORI Avocats Cabinet FIDAL ont fait un point sur l’application du nouveau cadre juridique suite à la publication du décret n°2015-1004 du 18 août 2015 et ont abordé les questions de la mise en pratique des nouvelles obligations d’informations, du mécanisme du tiers demandeur, de l’élargissement de la définition du débiteur de l’obligation de remise en état.

La franchise comme mode de développement et de croissance.

M .Stephan GORA  consultant Cabinet Atout  Franchise a présenté la franchise comme mode de développement pour l’entreprise : à qui s’adresse-t-elle ? Sous quelles conditions une entreprise peut-elle en bénéficier ? Comment optimiser son développement en franchise, Quelles sont les règles et obligations à respecter ?

Chef d’entreprise : votre activité est-elle une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE) ou en passe de le devenir ?

Mme Constance DEMEZON juriste et Maître Christophe PUEL Avocat, Cabinet FIDAL ont rappelé la définition de la notion d « ICPE » et présenté les principaux mécanismes du dispositif légal et règlementaire applicable à l’évolution de l’activité ICPE, devenue ou en passe de le devenir afin d’évaluer les risques encourus et les sanctions applicables.

d) Les petits déjeuners Thématiques

– « La communication interpersonnelle, pour muscler votre discours et renforcer votre gestuelle lors d’une prise de parole quel que soit votre interlocuteur » / Janvier 2015

Intervenant : Patrick MIRIVEL, Consultant Formateur ARTDECOMMUNIQUER

Comment travailler sa présentation orale, son pitch commercial, affiner son positionnement d’entreprise auprès de ses clients ou fournisseurs, ses prises de parole en public ?

Pour  éveiller la curiosité de son interlocuteur et susciter l’intérêt en toutes circonstances ?

Maîtriser son discours et son expression comportementale pour marquer les esprits ?

« Mais on ne peut pas augmenter nos prix… vous n’y pensez pas ! » Et bien justement on y pense, parce qu’il faut restaurer nos marges !   Les 7 clés pour y parvenir / Février 2015

Intervenant : Philippe LAFONTAINE, Dirigeant de SANKARA CONSEIL

Les marges des entreprises se sont souvent contractées. Et si ce n’est pas le cas on aimerait bien les augmenter. Or comment faire ? On pense souvent que ce n’est pas possible : si on augmentait  nos prix, ne perdrions-nous pas nos clients au profit de nos concurrents ? Alors on utilise toujours les mêmes vieilles « recettes » : on réduit d’abord les coûts (y compris souvent les coûts qui engendrent pourtant du chiffre d’affaires…), puis quand on ne peut plus le faire on va chercher à augmenter les volumes. Et pour cela on va…. baisser les prix. Etc… et le résultat sur les marges n’est pas toujours au rendez-vous.

Alors comment faire ? Durant cet atelier, nous verrons ensemble les 7 clés qui vous permettront d’augmenter vos prix pour accroître durablement vos marges.

– « Le Coaching: est-ce que cela vaut le coût ? / Mars 2015

Animé par Vincent LANNOY, Consultant-Coach TALENTS & CARRIERE
> La définition du Coaching professionnel : A quoi ça sert ?
– Ce qu’est le Coaching ;
– Ce que n’est pas le Coaching.
> Pourquoi avoir recours au Coaching professionnel en 2015 ?
– Les mutations de l’Entreprise ;
– Les Courants contraires et Les Tourbillons.
> Qui a recours au Coaching professionnel ?
– Les thèmes & demandes abordés en Coaching ;
– Les demandes de l’Entreprise ;
– Les demandes des Managers ;
> Le Coaching oui… mais ça se passe comment ?

– Assemblées générales 2015 et actualités en droit des sociétés ? Ce que le dirigeant ne peut ignorer / Avril 2015

Animé par les avocats de PwC Société d’Avocats du bureau de Bordeaux (ex Landwell & Associés) :
– Maître Suzie MAILLOT, Associée, Avocat spécialiste en Droit des sociétés ;
– Maître Stéphanie VERSCHAVE, Avocat ;
– Maître Anne-Christine WARNET, Avocat.

Présentation de l’actualité juridique en matière de droit des sociétés ainsi que l’actualité et les points sensibles liés aux assemblées générales et en particulier :> Assemblées générales annuelles 2015 ;
Préparation des rapports : Les points sensibles ;
Règles de convocation et de tenue des AG ;
Règles de publicité.

> Statut du dirigeant :
Actualité et jurisprudence en matière de nomination, pouvoirs, rémunérations, responsabilité, cessation de fonctions, etc.
> Autres actualités jurisprudentielles et législatives en droit des sociétés

– « Votre entreprise dissimule-t-elle un trésor insoupçonné ? » / Mai 2015

Intervenants : Daniel BIDEAU – consultant expérimenté ayant participé à la conception et au développement de CIME : outil d’évaluation du capital immatériel accompagné par Marie Christine LEBLANC (APuissance3) et Nicolas MALVERT (Sunna Design), dirigeants qui témoigneront des avantages qu’ils en ont retiré.

Ce trésor caché n’apparait ni au compte de résultats, ni au bilan, ni même au cours de la valorisation de votre entreprise. Et pourtant… ce trésor est réel, valorisable, et il est le résultat de votre travail et de vos équipes.

Qu’est ce qui fait la valeur de Free, d’Amazon, de FaceBook ?

Comment expliquer qu’une société commerciale dynamique constituée principalement de quelques bureaux soit mieux valorisée qu’une entreprise industrielle composée de nombreux équipements de production ?

La réponse est simple, c’est le Capital Immatériel de l’entreprise qui constitue cette différence.

Construit à divers degrés, de réseaux, de connaissances, de motivation humaine, d’organisation, de savoir-faire… il regroupe et qualifie des caractéristiques communes à toutes les entreprises, qu’elles  soient  industrielles, commerciales, traditionnelles,  « jeunes pousses »…. grands comptes comme TPE/PME.

– « Assertivité – Affirmation de soi : pourquoi en parler en entreprise ? » / Juin 2015
Animé par Pascale Machet, Coach et Formatrice ABCarrières

Pourquoi cette attitude est particulièrement importante dans les situations d’entretiens professionnels et donc le management, afin de rendre ses relations professionnelles fructueuses, constructives et réalistes?

> Objectif : Comprendre comment s’affirmer en situation professionnelle, pour réussir ensemble. Savoir dire les choses sans agressivité, donner son opinion et exprimer ses besoins en toutes circonstances.

> Bénéfice : Repartir de cet atelier avec une démarche pour établir des rapports sains et gagnant-gagnant avec ses partenaires et collègues. Diminuer le stress personnel, ne pas en induire chez autrui et augmenter l’efficacité dans la plupart des situations d’entretien.

– « Réussir l’entreprise digitale » / Juin 2015

Présenté par Agnès MAZIÈRE, Jean-Marc MONTELS & Christophe MOULINIÉ – REFERENCE DSI 

Face à une digitalisation incontestable de notre société, les entreprises doivent se positionner et prendre à leur tour ce virage.

Dans ce contexte, nos intervenants auront pour objectif :

– Mieux comprendre les enjeux et les clés du succès de la digitalisation de votre entreprise ;

– Quels repères et approches pour la réussir.

– « La rentabilité de vos projets est au cœur de votre stratégie d’entreprise ? » / Septembre 2015

Session interactive de présentation et démonstration, de questions/réponses présentée par Guillaume ROUYRE. Partenaire Microsoft en charge de l’offre Project chez CGI ;

Microsoft Project est une solution adaptable destinée à la gestion de projets et de portefeuilles de projets (GPP) et à la réalisation des tâches quotidiennes. Egalement disponible en mode SaaS, elle permet aux personnes membres d’une équipe, aux personnes qui participent à des projets et aux décideurs de démarrer, de définir des priorités pour leurs investissements de portefeuille de projets et d’obtenir les résultats professionnels attendus, où qu’ils se trouvent.

Disposant d’un ensemble de compétences SharePoint/Project variées tel que des développeurs, des architectes de solution ou d’infrastructure, CGI vous propose un accompagnement sur mesure dans vos projets de déploiement, d’amélioration des processus de gouvernance de projet ou de formation autour de la solution Project de Microsoft.

– « Lancer un site marchand : quels impacts sur le fonctionnement d’une entreprise traditionnelle qui se développe sur internet ? » / Octobre 2015 ;

Animé par Grégory TOTA, associé du Cabinet AMco, avec le témoignage de François ALBENQUE, Responsable Commerce et Promotions chez Cdiscount.

La vente sur internet permet de booster très rapidement les ventes, et le fait de disposer d’une présence physique (magasin) est un atout considérable. A condition toutefois d’ajuster l’organisation et le fonctionnement de l’entreprise pour absorber les hausses d’activité, conserver les clients historiques et répondre aux exigences des clients «digitaux».

· Comment conserver la maîtrise de la relation client ?
· Faut-il externaliser la logistique ?
· Quels moyens allouer à la fonction marketing & communication ?
· A qui confier l’animation opérationnelle du site ?
· Quels indicateurs élaborer et qui les suit ?
· Faut-il vendre moins cher sur internet qu’en magasin ?
· Comment sécuriser les paiements ?
· Faut-il déménager ou agrandir l’entrepôt ?

– « Prospecter ou Réseauter » / Octobre 2015

Intervenant : Hervé PAPOT et Eric TORLOIS de VITALIZ-CONSEILS cabinet bordelais en développement commercial et management.

Faut-il développer son action commerciale ou son réseau ?

Que faut-il faire aujourd’hui pour développer son chiffre et son entreprise ?

L’objectif de cet atelier est de donner aux participants des clés pour mettre en place une stratégie de développement et de conquête de nouveaux clients.

– « Comment développer votre Business grâce à Internet et au Webmarketing ? » / Novembre 2015

Présenté par David EYMÉ et Myriam BADENS, KAIZEN MARKETING ;
1.- Le Contexte Digital en quelques chiffres ;
2.- Le Webmarketing : quels leviers pour atteindre quels objectifs ?
– Les liens sponsorisés (Google Adwords) : pour capter les internautes en recherche active ;
– Les places de Marché et Comparateurs : pour émerger sur les gros carrefours d’audience (Amazon,                          Cdiscount, Leguide, …)
– Le Display : travailler la notoriété dans des objectifs de retour sur investissement en ciblant une audience spécifique (RTB, Retargeting, etc.)
– Le Social : Exploiter la communauté et les formats pour vendre en ligne (Facebook, Twitter, Linkedin, viadeo, …)
– L’affiliation : Gérer vos « rapporteurs d’affaires » à la performance
– L’emailing : Fidéliser ses clients

3. Etudes de Cas sur différents secteurs / leviers : stratégies déployées, Indicateurs de performance, enveloppes budgétaires, etc.

4. L’importance des outils de mesure et de suivi des performances.

– « La sécurité économique des entreprises » /  Novembre 2015
Présenté par Frédéric POPINEAU et Guillaume BON, GRIFFON Consultants

En région Midi Pyrénées, 34 % des menaces s’adressent aux savoir-faire, 26 % à l’organisation.
Les incidents de cybersécurité ont  augmenté de 51 % au cours des 12 derniers mois en France (étude PWC 2015).
« L’arnaque au président » a couté 300 millions d’euros en 2013 aux entreprises françaises (Police Nationale).
Il ne s’agit plus de savoir s’il faut se protéger, mais jusqu’à quel point ?
Faut-il être prêt à tout ?

Ou faut-il trouver l’équilibre entre la valeur de ce qui est à protéger et l’impératif de croissance ? Cet impératif passe entre autres par la protection du patrimoine.

– « Quels talents pour diriger ? Un outil de connaissance de soi et de connaissance des autres / Décembre 2015

Animé par Emmanuel de BEAUDRAP, directeur du cabinet EMANE Conseils Rh 

> Objectifs :

– Mieux intégrer la richesse humaine au cœur des préoccupations des entrepreneurs (dirigeants) et des responsables opérationnels ou fonctionnels,
– Identifier, découvrir votre profil (talents et comportements),
– Dans le cadre de vos responsabilités, disposer de clés de lecture, d’une aide à la décision, simple et rationnelle.

– « Comment établir, conserver et réparer si nécessaire la confiance de mes clients, moteur essentiel d’achat ? » / Décembre 2015

Présenté par Philippe LAFONTAINE, Dirigeant de SANKARA Conseil

« J’ai confiance… je n’ai pas confiance en telle marque, telle entreprise ». Combien de fois avons-nous entendu cette phrase ? La confiance représente aujourd’hui un des principaux moteurs d’achat. Parce que cette idée nous semble  cotonneuse et polymorphe  qu’on ne sait pas bien par quel bout il faut la prendre. Et donc on laisse faire. Ce qui est une erreur tant il est assez facile d’agir dessus avec pour résultat essentiel d’éviter d’avoir à dépenser des montants importants en communication pour un résultat identique.

– Quels sont les éléments qui fabriquent  la confiance ?
– Comment peut-on agir sur chacun d’eux pour la construire et l’entretenir ?
– Comment la réparer si nécessaire ?

4. Lettre des Entreprises du MEDEF Gironde

Devenue trimestrielle depuis 2007, la Lettre des entreprises reprend les positions décidées au plan national et local et informe des actions à l’échelon territorial à travers les rubriques  MEDEF national actualités, MEDEF Gironde Actualités, La Vie des Commissions, Mandats et mandataires et Entreprises Actualités.

Elle est diffusée à 2000 entreprises et partenaires de notre environnement (Institutionnels, Médias, Clubs d’entreprises….).

Les services juridiques Droit des Affaires et Droit Social ont régulièrement tenu informé les adhérents de l’actualité législative et de l’évolution jurisprudentielle.

– 6 newletters ont été envoyées aux adhérents du MEDEF Gironde ;
– 4 Juridic’info en droit des affaires et 4 en droit social ont été publiés ;
– 2 infoflash ont été envoyées :

Le service juridique droit des affaires a attiré plus précisément  l’attention des chefs d’entreprise sur

– les appels provenant  d’escrocs se faisant passer pour le service juridique du Medef,  demandant des informations sur les sociétés pour rédiger un guide ;
– le piratage téléphonique ;
– les tentatives d’escroquerie financière (démarchage auprès des entreprises pour leur soutirer de l’argent par des personnes se présentant au nom de l’Office Central pour la Répression de la Grande Délinquance Financière ;
– les risques d’escroquerie aux ordres de virement : escroquerie au « faux président », changement de coordonnées bancaires, ou à l’informatique …sont des variantes possibles.
– 2 infos flash en droit social ont été envoyées :
– Une alerte portant sur les modifications relatives aux gratifications des stagiaires réévaluées au 1er septembre 2015.
– Une alerte portant sur la modification du financement de la portabilité des garanties de prévoyance/frais de santé, devenue gratuite pour le salarié au 1er juin 2015 et un rappel sur la généralisation de la couverture « Frais de santé » pour l’ensemble des salariés au 1er janvier 2016.

5. Les rendez-vous du BIZNESS’KFE

 

L’objectif de ce rendez-vous est de favoriser les contacts, de susciter des échanges d’expérience, d’informations et de cartes de visite, le tout dans une ambiance conviviale.

En 2015 le Bizness’kfé s’est réuni à 3 reprises, en mars à Primrose à Bordeaux-Caudéran avec l’interview de Jean-François Clédel, Président du Groupe INGELIANCE qui est une société d’ingénierie et de conseil en technologies positionnée sur l’ensemble du cycle de vie des produits, depuis les études amont de faisabilité et de définition, la recherche de solutions innovantes jusqu’à la livraison en service et à la formation du personnel en charge de la maintenance. Elles comprennent si besoin des activités de recherche et technologie. L’approche globale et systémique des besoins qui nous sont confiés est une de ses spécificités.

500 ingénieurs et techniciens, basés en France, Allemagne, Angleterre et Singapour et le groupe intervient dans quatre domaines d’activité:

> Ingénierie Mécanique: Réalisation Clé en main
> Ingénierie Système: Electrique, Automatismes, logiciels embarqués
> Calcul: Simulation numérique
> Documentation: Industrialisation, Projet & process, Soutien logistique

Le groupe possède des agences à Bordeaux, Toulouse, Angoulême, Paris, Cherbourg, Nantes, Le Havre, Singapour, Lorient, Brest, Tarbes et Grenoble.

En juin, dans les locaux d’Auvence à Mérignac, avec l’interview de Pascal Personne, Directeur de l’Aéroport de Bordeaux Mérignac.

Cinquième aéroport français (hors Paris) en nombre de voyageurs, l’Aéroport de Bordeaux est géré et exploité depuis 2007 dans le cadre d’une concession de l’Etat accordée pour trente ans à la Société Aéroport de Bordeaux Mérignac (SA ADBM).

Le capital de cette dernière est détenu par l’Etat (60%), la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux (25%) et les collectivités territoriales (15% répartis entre la Région Aquitaine, le Conseil Départemental, Bordeaux Métropole, les villes de Bordeaux et de Mérignac). Avec un trafic de près de 5 millions de passagers en 2014, en progression de 7,1%, sa croissance place la plateforme aéroportuaire au 1er rang des grands aéroports régionaux français.

Les questions abordées ont été :

– la privatisation de l’Aéroport
– son fonctionnement technique et humain (externalisation des services, formation du personnel…)
– sa rentabilité économique
– le trajet « aéroport / centre-ville »
– la synergie avec les autres aéroports régionaux, locaux.

Enfin, en Novembre le Rendez-vous du Bizness’kfé était accueilli dans les locaux de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux pour l’interview de Pierre Goguet, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux

La CCI de Bordeaux propose une gamme de services adaptés à la diversité des projets et des besoins de ses ressortissants : réunions d’informations, formalités, appui (création/transmission), formation, missions export…

Les thèmes traités lors de cet entretien ont été :

– Quel est le fonctionnement et les grandes missions et actions de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bordeaux?
– Quelles perspectives dans le cadre de la réforme territoriale consulaire?
– Quels enjeux pour la CCI de demain ?

Deux autres rendez-vous a été proposés aux adhérents en Février et en Octobre via la formule « déjeuner’meeting », c’est-à-dire déjeuner avec changement de place des participants au cours du repas,  Ils se sont tenus respectivement au Comptoir de Sèze à Bordeaux et à l’Olive de Mer à Mérignac.

 Ces différentes rencontres ont rassemblé près de 250 participants.

 

6. Club APM

Créé par le CNPF en 1986, l’Association Progrès du Management est un concept pédagogique différent d’un cycle de formation classique, qui permet aux dirigeants d’entreprises :

– de profiter de la richesse d’un réseau national de chefs d’entreprise et d’experts ;
– de favoriser la réflexion et l’ouverture d’esprit ;
– d’avoir des réponses concrètes à des préoccupations concrètes.

En 2015, le Club de Bordeaux a proposé à ses adhérents 10 rencontres sur des thèmes variés tels que :

– « Diversité culturelle et religieuse, quelle nouvelle éthique pour l’entreprise ? » ;
– « Agir pour ne pas subir le stress » ;
– « Les ressorts de l’implication au travail : connaître les moteurs qui nous propulsent dans la vie » ;
– « L’art contemporain » ;
– « Les nouvelles techniques d’espionnage ».

 7. Le Club RH

Le Club Le Club RH du MEDEF Gironde a été créé 11 décembre 2003 pour permettre aux DRH de trouver un espace d’échanges « horizontaux » à l’échelon interprofessionnel (expériences, pratique, perception des problèmes), « verticaux » en faisant remonter au MEDEF à Paris un vécu et ainsi être une force de proposition « terrain » dans l’objectif de militer pour un changement de règlementation.

Le Club RH est aussi un espace d’information par l’intervention d’interlocuteurs extérieurs pouvant apporter une expertise et une information dans les domaines d’actualité (information transversale), mais également par l’intervention des cadres du MEDEF qui élaborent et participent aux grandes négociations nationales (information descendante).

En 2015, le Club RH s’est réuni à deux reprises :

– En mars (le 31/03/2015), pour une réflexion sur le « Bilan de compétences » animée par Gaëlle GARD et Anne BRUGE–ANSEL du cabinet AB Carrières.

Outil de gestion des compétences pour les entreprises, outil d’évolution pour les salariés, a–t- il encore une place en 2015 parmi les outils RH à disposition des employeurs? Tel était le sujet de cette réunion.

Lors de cette rencontre,  les membres du club RH ont réfléchi aux situations dans lesquelles les salariés peuvent demander un bilan de compétence, mais aussi aux situations dans lesquelles l’employeur peut le proposer au salarié, et notamment dans le cadre spécifique de l’inaptitude professionnelle.

Il a ensuite été question de son financement, de ses objectifs, de son contenu, de ses résultats et de leur utilisation.

Enfin, la réflexion a été ouverte sur la place du Bilan de compétence à côté des dispositifs de formation, du conseil en évolution professionnelle, du coaching….

– En octobre (le 15/10/2015), un groupe de travail s’est réuni autour du thème suivant : « la Loi sur le dialogue social : Quels changements pour nos instances représentatives du personnel ? »

Il s’agissait au travers de ce travail participatif de se familiariser avec ces réformes, afin d’anticiper sur les futures pratiques des RH, et donc de s’interroger sur la façon d’appréhender au sein de l’entreprise, la Délégation Unique du Personnel (nouvelle version), les modifications apportées au fonctionnement du CHSCT, les nouvelles obligations en matière d’information /consultation du Comité d’Entreprise, ou encore la négociation collective telle que revisitée par la loi.

8. Club Grands Comptes

Dans le cadre des relations que le MEDEF souhaite entretenir avec les personnalités impliquées dans l’économie régionale, 3 dîners ont été organisés en 2015 et ont accueilli 64 chefs d’entreprise :

– Le 13 mars 2015, sur le thème : « La compétence économique de la métropole confrontée à la compétence économique donnée aux nouvelles régions issues de la réforme territoriale », en présence d’Alain JUPPÉ, Président de Bordeaux Métropole, au Restaurant Villa Primrose.

– Le 10 Juin 2015, sur le thème : « Le sport et ses élites : facteurs de développement économique et d’attractivité du territoire » au Nouveau Stade de Bordeaux, en présence de :

– Jean-Louis TRIAUD, Président du FC Girondins de Bordeaux ;
– Alain DEVESELEER, Directeur Général Délégué du FC Girondins de Bordeaux ;
– Laurent MARTI, Président de l’Union Bordeaux Bègles ;
– Raphaël IBANEZ, Entraîneur.

– Le 22 Octobre 2015, sur le thème : « Rôle et évolution de la justice administrative face à la complexité de la vie sociale et économique » à l’Hôtel PULLMAN, en présence d’Anne GUERIN, Conseiller d’Etat, Président de la Cour Administrative d’Appel de Bordeaux.

9. Bilan des actions 2015

En 2015, 106 occasions de rencontres (hors commission) ont été organisées à destination des adhérents du Medef Gironde. Celles-ci ont ainsi rassemblé 2211 participations, répartis sur les réunions des services juridiques Droit Social et Droit des Affaires, les petits déjeuners thématiques, réunions d’information, réunions des nouveaux adhérents, les formations CARSAT, les visites d’entreprises et ateliers, le déjeuner d’exception, les rendez-vous du Bizness’Kfé, les trophées de golf, le tournoi de tennis.

Il faut ajouter à cela 42 réunions des différentes commissions du MEDEF Gironde qui ont représentent 433 participations, soit un total de 2644 participations.

 

E/LES ACTIONS EN FAVEUR DE L’EMPLOI

  1. 1.   Opération parrainage

Cette année encore le MEDEF Gironde, en partenariat avec la DIRECCTE et la DRJSCS, s’est de nouveau impliqué dans le dispositif du parrainage vers l’emploi, dispositif ayant pour objectif de faciliter l’accès ou le retour à l’emploi ou à la formation professionnelle.

Cette action consiste ainsi à mettre en relation un demandeur d’emploi rencontrant d’importantes difficultés d’insertion professionnelle avec un dirigeant ou DRH d’une entreprise adhérente afin qu’il l’accompagne dans ses démarches de recherche et partage avec lui sa connaissance du monde de l’entreprise et des pratiques de recrutement.

Sur l’opération 2014-2015 qui s’est achevée en juillet 2015, 24 personnes ont été accompagnées par des dirigeants d’entreprise. Près de 55 % des filleuls ont connu un retour à l’emploi ou à la formation professionnelle, se traduisant par :

– 3 CDI ;
– 3 CDD de plus de 6 mois ;
– 6 CDD de moins de 6 mois ;
– 1 reprise de formation.

Cette année, pour l’opération 2015-2016 qui a débuté en octobre, 26 filleuls sont accompagnés, correspondant à 12 femmes et 14 hommes. Les profils sont prescrits par le PLIE de Technowest, les MDSI, Pole Emploi et la mission locale de Bordeaux.

Le public se décompose de la sorte :

  • Ages :

– Moins de 25 ans : 5 filleuls
– 26 – 49 ans : 15 filleuls
– Plus de 50 ans : 6 filleuls

  • Niveau de formation :

– Niveau infra bac : 10
– Niveau Bac : 7
– Niveau Bac 2 : 6
– Niveau bac 3/4 :1
– Niveau bac 5 : 2

Quartiers prioritaires de la ville : 12 filleuls

  • Freins à l’embauche:

– Faible niveau de formation / qualification,
– Discrimination : âge, origine, sexe.
– Quartiers prioritaires de la ville.
– Chômage longue durée ( 6 mois),
– Absence de réseau professionnel.

A ce jour, plus de 40 % ont retrouvé un emploi :
– 3 CDI,
– 4 CDD de moins de 6 mois,
– 1 contrat d’apprentissage,
– 3 reprises de formation.

Pour les autres filleuls, le parrainage se poursuit.

2. Stages Licence AES Stages Licence AES

Dans la continuité d’un partenariat entre le MEDEF Gironde et l’Université Bordeaux IV, nous avons sollicité les adhérents pour accueillir au sein de leur entreprise, un étudiant en licence AES (Administration Economique et Sociale) ; ces stages se déroulant sur 12 semaines en alternance de février à avril. En 2015, neuf entreprises ont proposé une ou plusieurs missions.

 

F/ LES ACTIONS EN FAVEUR DE LA FORMATION

L’année 2015 est avant tout marquée par l’entrée en vigueur des dispositions de la loi du 4 mars 2014.

Opcalia Aquitaine a développé sa vaste campagne d’information de ses adhérents, sous forme de « matinales » organisées dans toute la région afin de sensibiliser les entreprises, notamment aux dispositions relatives au compte personnel de formation et à l’entretien professionnel, des outils étant disponibles via le site internet opcalia.com.

Elles pourront ainsi bénéficier du service de proximité ainsi que de l’accès à l’offre de service spécifique : diagnostic GPEC, accompagnement RH, externalisation de la gestion administrative et financière, co-financements.

G/ LES ACTIONS POUR LA PROMOTION ET LA DEFENSE DES INTERETS DES ENTREPRISES

 

  1. 1.   Dérogation au repos dominical

Dans le cadre de sa mission d’organisation professionnelle, le MEDEF Gironde est régulièrement  sollicité pour des demandes de dérogation au repos dominical provenant de la DIRECCTE ou des Mairies.

Pour 2015, nous avons répondu à 226 demandes d’ouvertures, dont 4 dérogations permanentes, provenant de 19 branches d’activité et de 61 entreprises.

Conformément à l’arrêté préfectoral du 31 août 1995 portant classement de communes du département de la Gironde en « Communes touristiques » et au vu de la loi du 10 août 2009, qui a supprimé les procédures de dérogations au repos dominical, les commerces de détail n’ont plus à solliciter une autorisation préfectorale individuelle d’ouverture le dimanche, la dérogation est de droit. Il leur est donc possible de donner le repos dominical par roulement.

          2.Le CIEME (Comité Inter-Entreprtises de la Maison de l’Entreprise)

Cette association a été créée en février 2004 afin de faire bénéficier aux salariés des entreprises de moins de 50 salariés des mêmes avantages que ceux négociés par les comités d’entreprises de sociétés de plus de 50 salariés.

Pour cette 12ème année de fonctionnement, 330 salariés ont pu bénéficier des avantages du CIEME.

En 2015, la répartition a été de :

– 68 % pour les entreprises employant moins de 10 salariés ;
– 14 % pour les entreprises de 11 à 20 salariés ;
– 18 % pour les entreprises de 21 à 50 salariés.

3. Commission  départementale des impôts et taxes sur le Chiffre d’Affaires

Les deux représentants du Medef Gironde n’ont pas été sollicités pour siéger à la Commission  départementale des impôts et taxes sur le Chiffre d’Affaires pour défendre les intérêts des entreprises face à l’Administration fiscale.

 

H/ LES ACTIONS DE COMMUNICATION

 1. Assemblée Générale 2015

La dernière Assemblée Générale, qui a eu lieu le 22 Avril 2015, s’est tenue dans les locaux de l’INSEEC à Bordeaux.

En clôture de l’Assemblée Générale, sont intervenus Pierre GATTAZ, Président du Medef et Pierre DARTOUT, Préfet de la Région Aquitaine et Préfet de la Gironde.

2. Le BOOKEntreprises

Mis en service le 16 novembre 2011, ce site web permet aux chefs d’entreprise adhérents du Medef Gironde :

– la consultation de la liste des entreprises adhérentes ;
– l’accès aux coordonnées de tous les chefs d’entreprise, membres du Medef Gironde ;
– la possibilité de personnaliser son profil ;
– la mise en relation directe avec d’autres chefs d’entreprise via une conversation privée.

A ce jour, 602 chefs d’entreprise ont complété et validé leur profil.

3. L’université des entreprises

La 15ème édition de l’Université des Entreprises, le 19 novembre, avait pour thème : « Entreprendre en Grand, toute les raisons d’y croire»
En présence de Geoffroy ROUX DE BÉZIEUX, Vice-président du MEDEF, cette manifestation s’est une fois encore imposée comme le grand rendez-vous économique de l’année, avec plus de 1200 participants, à KEDGE Business School et au nouveau Stade Matmut Atlantique de Bordeaux, pour la Soirée des Entrepreneurs.

Parmi les temps forts, les interventions d’Idriss ABERKANE, expert en neurosciences, grand témoin de la journée, ont été fortement appréciées, ainsi que le nouvel espace innovation, parrainé par le Crédit Agricole, qui accueillait 10 start-up porteuses d’avenir.

La diversité et la qualité des témoignages lors des speechs ont aussi été relevées. Ils avaient pour thème : « Sortir du paradoxe, je veux, moi non plus, comment co-grandir, du XS au XXL, idées sans frontières ».

 Les Grands Débats d’ouverture et de clôture accueillaient experts et grands témoins parmi lesquels :

– Virginie CALMELS, adjointe au Maire de Bordeaux ;
– Jean-François CLÉDEL, président du MEDEF Gironde ;
– Pierre GOGUET, président de la CCIT Bordeaux ;
– Axel Rückert, consultant spécialise du retournement d’entreprise.

Cette édition a reçu le soutien des grands partenaires Deloitte, Alliance Territoires, PWC, Bordeaux Place Financière & Tertiaire et Fidal et d’une centaine de partenaires.

4. Nouveauté 2015 : Le Carnet de l’Université des Entreprise, remis à tous les participants à leur arrivée. Il présentait en détail le programme de la journée : les thèmes et les CV des intervenants des débats et ateliers ainsi que les différentes animations proposées par les nombreuses entreprises présentes dans l’espace partenaires. Un bloc note, très apprécié, y était inclus.

5. L’Agenda de l’Entreprise

La treizième édition de cet agenda, réalisé pour le MEDEF Gironde par la Revue Fiduciaire, a été envoyée aux adhérents en décembre. Cet outil de communication qui associe semainier et informations juridiques, décline une multitude de renseignements pratiques très utiles dans la gestion quotidienne des entreprises.

 

6. Le site internet du MEDEF Gironde

Le site internet du Medef Gironde (www.medef-gironde.fr) est un relais et un appui permanent de notre communication auprès de nos adhérents ; depuis quelques années déjà la quasi-totalité de nos informations est envoyée par mail aux adhérents, tant pour donner une information que pour inviter les chefs d’entreprises à nos rencontres thématiques.

Le site est ainsi composé de nombreuses rubriques mises à jour régulièrement :

–       Etre adhérent
–       MEDEF Gironde
–       Agenda du MEDEF Gironde
–       Publications
–       Rubrik’emploi
–       Rubrik’Stage
–       Comment adhérer au MEDEF Gironde
–       Juridic’Info Droit Social / Droit des Affaires
–       Newsletter
–       Organigramme et coordonnées de l’équipe du Medef Gironde
–       Repères économiques
–       Commissions de travail, etc…

Le MEDEF Gironde dispose par ailleurs d’un compte twitter « @medefgironde » et d’un annuaire des adhérents interactif, le « Bookentreprises ».

7. Réunion des nouveaux adhérents

En 2014,106 entreprises ont rejoint le Medef Gironde et trois réunions leur ont été spécialement consacrées. 56 de ces nouveaux membres ont pu être accueillis dans nos locaux. Après une présentation du MEDEF Gironde, chaque service a expliqué aux membres ses missions et les compétences mises à leur disposition.

Ces rencontres ont été aussi l’occasion pour les participants de faire connaissance entre eux et d’appréhender la diversité des secteurs d’activité représentés dans notre organisation.

 

8. Relation MEDEF Gironde-Enseignement supérieur : Universités et Ecoles

Des chefs d’entreprise et des permanents du MEDEF Gironde sont intervenus lors de débats, carrefours métiers, modules d’enseignement et conseil de perfectionnement de différents établissements de l’enseignement supérieur, ainsi qu’au comité d’orientation stratégique du PRES. Des enseignants chercheurs de l’Université et des grandes Ecoles ont également été sollicités pour intervenir lors d’ateliers organisés par les commissions de travail.

 

9. Relations avec les médias

Le MEDEF Gironde est régulièrement en contact avec les médias régionaux – Sud-Ouest, le Journal des Entreprises, La Tribune Bordeaux, APS, Les Echos judiciaires girondins, la Vie économique, TV7, France 3, France bleu Gironde, Bordelais Magazine – et également avec des medias nationaux – Le Monde, l’Expansion, l’Express. Le Président s’est exprimé sur des sujets d’actualité d’ordre social et économique tels que l’avenir économique de l‘agglomération, la conjoncture internationale, les mesures gouvernementales, les perspectives économiques pour les entreprises girondines, l’engagement syndical, etc… Jean-François CLÉDEL est régulièrement mentionné dans tous les dossiers présentant les personnalités qui comptent en Aquitaine.

10. Relais des informations de nos partenaires

Régulièrement, les adhérents sont informés via la newsletter ou les envois « info flash », de manifestations ou d’actions spécifiques organisées par nos partenaires tels que French Tech, le Réseau Entreprendre, le CJD, la Jeune Chambre Economique, le Salon de l’Entreprise, IMS Entreprendre, le MFQ Aquitaine, l’ADIE, entre autres.